Vie d’entrepreneur•e : vaincre le syndrome de l’imposteur

Vie d'entrepreneur•e : vaincre le syndrome de l'imposteur

Dis-moi, est-ce que tu penses ne pas être légitime dans ton travail ? Tu sais, cette petite voix dans ta tête qui te dit que tu n’es pas à la hauteur et que ce que tu proposes est moins bien que les autres, est-ce que tu l’entends ? Le syndrome de l’imposteur touche plus de monde que ce que l’on pense, et le métier de thérapeute ne fait pas exception à la règle. Heureusement, j’ai une bonne nouvelle pour toi ! Je te livre aujourd’hui mes meilleurs conseils pour vaincre le syndrome de l’imposteur, ou du moins, apprendre à le dompter définitivement 😉

Sommaire

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

Pour réussir à contrôler la bête, il faut déjà la comprendre. Mais alors, comment définir le syndrome de l’imposteur ? Est-il simplement le résultat d’un manque de confiance en soi ?

À vrai dire, c’est beaucoup plus complexe que cela. Le syndrome de l’imposteur est un concept qui a été développé pour la première fois en 1978 par Pauline Rose Clance et Suzanne A. Imes, deux psychologues américaines. Elles le caractérisent comme “une sensation désagréable de douter de ses capacités, de ne pas se sentir légitime dans son statut actuel, et de ne pas réussir à s’approprier ses succès.”.

Selon les spécialistes qui se sont penchés sur le sujet, le syndrome de l’imposteur à l’âge adulte est très souvent causé par des attentes parentales trop élevées pendant l’enfance. Il touche également les personnes issues des classes moyennes qui n’arrivent pas à se sentir à leur place dans le milieu professionnel et celles appartenant à des minorités sociales. Le syndrome de l’imposteur conduit donc à une remise en question permanente. Cette perception troublée de soi-même entraîne par la suite des peurs, des doutes et des blocages. Phiouuuu, comme si la vie d’entrepreneur•e n’était pas déjà assez difficile ! 😅

Comment savoir si tu souffres du syndrome de l’imposteur ?

Maintenant que tu peux mettre des mots sur cet état psychologique (bien embêtant il faut se l’avouer), je te propose de découvrir les signes courants qui permettent de détecter sa présence dans ton quotidien :

  • Tu associes systématiquement les évènements positifs dans ta vie à un élément extérieur comme le hasard ou la chance
  • Tu dévalorises tes efforts en les considérant réalisables par n’importe qui et tu refuses les compliments des autres
  • Tu dépenses énormément d’énergie dans ce que tu dois réaliser dans le but d’attribuer ton succès à la quantité de travail fournie plutôt qu’à tes compétences
  • Tu as peur de l’attention car tu es terrifié•e à l’idée que ton imposture (qui en réalité n’en est pas une) soit dévoilée
  • Tu rumines beaucoup, tu as tendance à te dénigrer et à te demander pourquoi est-ce que tes proches te font confiance

Tu te reconnais dans certains de ces aspects ? Félicitations, le syndrome de l’imposteur est ton meilleur ami ! 😬 

Plus sérieusement, tu le sais autant que moi, l’entrepreneuriat est une aventure extraordinaire, mais aussi très intense. Ce manque de considération envers toi-même, cette peur de ne pas être à la hauteur ou de ne pas mériter tes succès peuvent impacter ton métier de thérapeute. Comment ? C’est ce que je te propose de découvrir dans les paragraphes suivants. 

Bonus offert

Dans cette ressource bonus offerte je te donne 6 moyens pour développer ton activité de thérapeute sur internet.

Reconnaître les effets du syndrome de l’imposteur dans ton travail

Le syndrome de l’imposteur aime créer de l’anxiété. Laisse-moi te donner un exemple. Tu as décidé de proposer un nouvel accompagnement à tes client•es. Ce que tu proposes est dans la continuité de tes services, et les personnes qui te font confiance sont ravies de cette nouveauté. Cependant, tu es convaincu•e de ne pas avoir les compétences nécessaires pour mener à bien ta nouvelle offre.

Cette situation émotionnelle conduit à des pensées négatives qui te font douter tes capacités. Pour répondre à ce stress, le syndrome de l’imposteur peut se manifester de deux façons différentes :

  • Tu procastrines pendant un moment par peur de te lancer, puis tu rattrapes ton retard de manière excessive. De cette façon, tu repousses tes peurs le plus longtemps possible en retardant au maximum la confrontation avec le travail que tu dois réaliser.
  • Tu te prépares à toutes les éventualités pour limiter autant que possible les risques d’échec. Pour contrebalancer ta sensation d’illégitimité, tu deviens sur-performant•e et perfectionniste au détriment de ta santé physique et mentale.

Dans ton travail, le syndrome de l’imposteur conduit donc à de l’épuisement. Tu es sans cesse en train de réfléchir et d’analyser ce qui se présente à toi par peur de ne pas y arriver ou de décevoir. En réalité, tu as toutes les compétences nécessaires pour y arriver ! 💪🏻

Le syndrome de l’imposteur empêche de développer une vision positive de tes compétences, et donc par conséquent, d’être épanoui•e dans ton travail. Ces doutes perpétuels envers toi-même sont un frein au développement de ton activité. Ils freinent la productivité, ton envie de te surpasser et de sortir de ta zone de confort. Et pourtant, c’est exactement ce que demande le milieu de l’entrepreneuriat. Mais alors, comment faire pour vaincre ce (foutu) syndrome de l’imposteur ?

Les solutions pour vaincre le syndrome de l’imposteur

Laissons maintenant place à la positivité ! Parce que oui, il existe des solutions concrètes pour sortir de ce cercle vicieux ! Pour y arriver, l’objectif principal est de te réapproprier tes réussites et d’harmoniser ton estime personnelle. Je te propose de découvrir quelques pistes de réflexion pour te guider. C’est parti ! 😄

Changer de regard sur tes connaissances et tes compétences

La perception que tu as de toi-même est essentielle. Elle détermine grandement la confiance que tu te portes. Pour te permettre de te rendre compte de tes capacités, je t’invite à répondre à ces questions :

  • Quelles sont les choses dont tu es le•a plus fier•e ? 
  • Quelles sont tes plus grandes réussites ? 
  • Quels challenges as-tu réussi à relever ? 

Répondre à ces questions t’aidera à prendre conscience de tes capacités. N’hésite pas à prendre ce temps pour toi, même s’il te faut plusieurs heures pour y arriver. Prends confiance en toi, et ne dévalorise jamais tes réussites ! Elles ne sont pas arrivées par hasard : tu es parfaitement à la hauteur de ce que tu entreprends chaque jour 😊 

Solution Expansion

Propulse ton activité de thérapeute sur le web grâce à un site haut de gamme.

Abandonner la quête de la performance

Pour vaincre le syndrome de l’imposteur, il faut apprendre à lâcher prise. Plutôt que de vouloir tout prévoir à l’avance, je te recommande de prendre du recul par rapport à l’exigence que tu t’imposes. Personne n’est parfait ! Tu produis un travail de qualité en étant simplement toi-même chaque jour 😉 Écoute-toi et fais ce qui te semble le plus juste. Et puis, si des pensées limitantes t’empêchent de te réaliser, dis-toi qu’elles ne représentent pas qui tu es. Ce sont simplement des pensées, comme toutes les autres qui traversent ta journée.

Il y a un conseil qui m’avait beaucoup aidé à changer ma vision sur ce niveau d’exigence que je m’imposais, alors je te le partage ici : à partir du moment où tu t’y connais plus que quelqu’un•e dans un domaine, tu es légitime pour l’aider.

Laisse également de côté les objectifs irréalistes que tu te fixes par peur d’échouer. L’échec est ce qui te permet d’évoluer et de progresser. Pourquoi devrais-tu le craindre ? C’est en faisant des erreurs que tu apprends à te connaître, à grandir, et à construire une activité de thérapeute qui te ressemble à 100%. 

Célébrer tes réussites

C’est bien connu, le positif attire le positif. Chaque jour, en fin de journée par exemple, note toutes les choses qui se sont bien passées. Tu peux également demander des feedbacks à tes client•es et les lire régulièrement. Petit à petit, tu te rendras compte que ton quotidien est rythmé par des centaines de réussites. Hop, bye bye le syndrome de l’imposteur !

Mets volontairement le négatif de côté pour te concentrer sur ce qui compte vraiment : ton bonheur et le succès de ton entreprise 🙌 Alors oui, je sais que c’est une exercice plus facile à dire qu’à faire, mais je t’assure, avec de l’entrainement, tu observeras de réels résultats sur ta façon de voir les choses.

Et voilà ! Tu as désormais des bases solides pour vaincre le syndrome de l’imposteur. Je préfère te prévenir : c’est un combat qui demande de la patience et de la constance. C’est un long cheminement, mais avec de la persévérance, tout est possible ! N’oublie pas que tu es le•a seul•e à te considérer comme un•e imposteur•trice : les autres ne voient que tes belles capacités. Alors, à toi de jouer ! 👊🏻

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 moyens de développer ton activité de thérapeute sur internet

Ce site utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement et au suivi des visites qui ne collectent pas d'informations personnelles.